Telephone

+228 22 22 36 40

Telephone
Inscription aux formations

COLLABORATION AVEC LE PROJET DE MANAGEMENT SCIENCES FOR HEALTH (MSH) DE BOSTON AUX USA, SUR FINANCEMENT DE L’USAID

Le CEFA a bénéficié d’une collaboration avec MSH pour conduire un projet de Management et de Leadership dont l’accent était mis sur le Management des organisations et programmes. Le projet avait une durée de 5 ans (de 2001 à 2005).

Le CEFA a pu réaliser des activités d’assistance technique dans plusieurs pays à travers ce projet dont : le Mali, le Sénégal, le Kenya, l’Ouganda, la Guinée, le Togo, le Burkina Faso.

Les bénéficiaires de ce projet étaient des Ministères de la santé, des ONG et des institutions partenaires au CEFA.

Cette collaboration avait pour but de développer les capacités de certaines institutions du Sud (dont le CEFA) afin de pouvoir fournir des assistances techniques aux autres institutions (AT Sud-Sud).

Au cours de ce projet, les capacités du CEFA ont été renforcées notamment dans le domaine du processus de consultation, de management et leadership, de la méthodologie d’amélioration de la performance et de la capacité de mener le marketing des activités auprès des autres partenaires.

A son tour, le CEFA a fourni d’abord des activités de marketing dans les différents pays afin de faire connaître le projet et trouver des clients potentiels. Des activités de renforcement des capacités de management et de leadership et de développement institutionnel tant au niveau public que privé ont été menées. Ainsi, une cohorte de hauts responsables du Ministère de la santé de la Guinée (niveau central et intermédiaire) ont vue leur capacité de management/leadership renforcé à travers un programme de huit mois avec une série de 4 ateliers de deux jours chacun et un atelier de dialogue au début du programme. Le même programme a été exécuté au Sénégal à l’intention des responsables médicaux des régions de Thiès et de Louga.
Ces programmes visaient l’amélioration des résultats sur le terrain notamment dans les domaines de SR et de VIH/SIDA, à travers les bonnes pratiques de leadership/management.

A son tour, le CEFA a fourni d’abord des activités de marketing dans les différents pays afin de faire connaître le projet et trouver des clients potentiels. Des activités de renforcement des capacités de management et de leadership et de développement institutionnel tant au niveau public que privé ont été menées. Ainsi, une cohorte de hauts responsables du Ministère de la santé de la Guinée (niveau central et intermédiaire) ont vue leur capacité de management/leadership renforcé à travers un programme de huit mois avec une série de 4 ateliers de deux jours chacun et un atelier de dialogue au début du programme. Le même programme a été exécuté au Sénégal à l’intention des responsables médicaux des régions de Thiès et de Louga.
Ces programmes visaient l’amélioration des résultats sur le terrain notamment dans les domaines de SR et de VIH/SIDA, à travers les bonnes pratiques de leadership/management.

COLLABORATION AVEC LE PROJET CORRIDOR ABIDJAN-LAGOS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA SUR FINANCEMENT BIRD/IDA

  • Durant ces trois dernières années, le CEFA collabore avec le Projet Corridor de migration Abidjan-Lagos. A cet effet, le Centre a eu à exécuter des sous projets en tant qu’agence d’exécution, comme (i) le sous projet « Gestion des Déchets Issus des Soins de Santé (GDISS) » au niveau de la partie togolaise du Corridor, (ii) l’organisation d’un atelier d’orientation des responsables des ONG et Associations financées par le projet Corridor en matière de la stratégie IEC/CCC du projet. Depuis 2005 jusqu’à ce jour, le CEFA est sous mandat du Projet Corridor pour jouer le rôle d’Agence Intermédiaire, à travers :
  • La supervision des ONG et Associations sous financement du projet en vue d’assurer la qualité des services offerts par ces dernières ;
  • L’organisation et l’animation des réunions périodiques regroupant les principaux acteurs du projet Corridor en vue d’échanger des expériences, harmoniser la compréhension commune autour des sujets d’actualité, faire le bilan des activités et planifier les prochaines étapes ;
  • Travail en étroite collaboration avec les Comités frontaliers de Lutte contre le SIDA (CFLS) de Kodjoviakopé et de Sanvee kondji, en vue de leur transférer des compétences nécessaires leur permettant d’être indépendant dans la coordination et le suivi des activités du projet Corridor ;
  • Etre l’interface entre le Projet Corridor et les autorités sanitaires du Togo (CNLS, niveau central du Ministère de la Santé, Directions Régionales et Préfectorales de la Santé, etc.) en vue de leur implication effective dans le projet ;
  • La compilation, l’analyse et la transmission au Projet Corridor, des rapports mensuels des ONG et Associations.

COLLABORATION AVEC LE GOUVERNEMENT TOGOLAIS DANS LE CADRE DU CONTRAT SIGNE ENTRE LE PNUD ET LE GLOBAL FUNDS

Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS), une émanation du Gouvernement Togolais, bénéficiaire secondaire de l’accord signé entre le PNUD et le Fonds Mondial, sous-traite avec le CEFA, un projet conformément au contrat signé entre lui et le PNUD.

Ce projet revêt un caractère d’intérêt public et ne développe pas par conséquent aucune activité lucrative.

Le projet a eu pour objet d’organiser des sessions de formation des prestataires des services de santé au Togo. Les différentes activités exécutées dans le cadre de ce projet sont :

  1. Formation en prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH, à l’intention des médecins et Assistants médicaux prescripteurs des Antirétroviraux, Cette formation a renforcé les compétences de médecins et assistants médicaux pour le diagnostic, le traitement et le suivi des personnes vivant avec le VIH/SIDA sous traitement antirétroviraux. (Lomé et Kara Avril 2004)
  2. Formation en prise en charge médicale des infections opportunistes, en conseil hygiéno-diététique et en nursing à l’intention des paramédicaux. Cette formation a permis aux paramédicaux de donner un meilleur traitement et suivi des personnes vivant avec le VIH. (Lomé à Dapaong Mai-Juin 2004)
  3. Formation des prestataires/conseillers des centres de conseils et de dépistage anonyme. (Août/Septembre 2004). Cette formation a permis le renforcement des connaissances, attitudes et aptitudes des Conseillers, à l’égard des clients des centres. (Atakpamé et Sokodé, Août/Septembre 2004).
  4. Recyclage des techniciens de laboratoire sur le comptage des lymphocytes TCD4+ par la méthode Dynabeads. (Février 2005).
    Ce recyclage va permettre aux techniciens de faire sur place dans leur laboratoire le comptage des CD4+ des personnes vivant avec le VIH, et faciliter leur mise sous traitement antirétroviraux.

Ces activités ont coûté 62.879.305 FCFA et rassemblé 234 participants venus de toutes les structures sanitaires du Togo.

COLLABORATION AVEC LA GUINÉE / CONAKRY SUR FINANCEMENT BANQUE MONDIALE

La Guinée/Conakry avec l’appui de la Banque Mondiale (BM) a développé une initiative qui s’inscrit dans le cadre des ‘’nouvelles générations’’ de projets intégrés visant à mettre les ressources en commun pour offrir des services de santé au niveau de la communauté : services à base communautaire (SBC). Ce projet vise le développement d’un partenariat entre les services de santé de la reproduction et le programme de lutte contre l’onchocercose en utilisant la stratégie du Traitement par l’Ivermectine (Mectizan®) sous Directives Communautaires mise en place dans plusieurs communautés villageoises par le Programme de lutte contre l’Onchocercose (OCP). Il sera exécuté dans 2,400 villages en Haute Guinée et bénéficiera à plus de 900,000 habitants vivant en zone rurales. Les communautés villageoises reçoivent des doses annuelles d’Ivermectine, servies par plus de 3,800 distributeurs communautaires dirigés par les communautés elles-mêmes (CDD). Ces Distributeurs Communautaires (DC) ont été formés par l’OCP avec l’appui du Ministère de la Santé en Guinée. Cette initiative a été conçue et écrite avec l’appui sans réserve du Coordonnateur National de lutte contre l’Onchocercose en Guinée.

Dans cette perspective et pour disposer d’informations actualisées afin d’élaborer un projet pertinent et adéquat, la BM et la Guinée souhaitent mener une analyse de la situation en SR dans la zone de l’initiative. Le CEFA a été retenu pour conduire cette recherche opérationnelle. La mission qui s’est déroulée du 21 avril au 06 mai 2004 s’inscrit dans ce cadre.

Les objectifs assignés à cette mission ont été atteints. Il s’agissait de :

    • Préparer les consultants à la collecte des données sur le terrain:
      • Former les participants à l’utilisation des outils de collecte de données,
      • Pré tester les instruments de collecte de données
    • Collecter les données sur le terrain.

La formation des consultants a eu lieu dans les locaux de la Banque Mondiale en présence de 11 des 12 consultants prévus. Les éléments suivants en ont constitués l’ossature et ont été présentés à l’aide de la technique de la lecture commentée, des questions/réponses et du brainstorming.

Quant à la collecte des données, elle s’est déroulée dans les localités suivantes : 2 régions sanitaires, 6 Hôpitaux Préfectoraux, 30 Centres de santé et 90 villages.

COLLABORATION AVEC ADVANCE AFRICA

Advance Africa est un consortium composé de six organisations incluant deux partenaires africains, dont le CEFA, dans une unique combinaison de capacités. Le CEFA avait sous sa responsabilité, Trois bureaux régionaux ont été ouverts en Afrique pour la mise en œuvre de ce Projet. Le Bureau de Dakar qui couvre l’Afrique francophone est placé sous la responsabilité du CEFA qui y a déjà nommé un Directeur.

Le Bureau Régional de Dakar qui a été ouvert à la fin de l’année 2001 a effectué plusieurs activités de formations et une étude sur la situation de la SRA au Bénin. Les résultats de l’étude ont révélé une énorme potentialité en termes de collaboration dans le domaine de la SRA. Malheureusement ces résultats n’ont pas été exploités. D’autres activités ont été exécutées dans le cadre de ce projet. C’est le cas de l’Atelier de conception des manuels pour la formation de formateurs des cadres de FAWE de Février – Mars 2003 à Nairobi. Cet atelier a été organisé dans le cadre d’une assistance technique au Forum for African Women Educationalists, pour la conception des manuels de formation de formateurs pour l’intégration de la santé de la reproduction des adolescents dans les programmes de l’organisme. Un autre Atelier de Formation des Formateurs des Cadres des Antennes FAWE en
vue de l’intégration de la SRA dans leur Programme a eu lieu en avril – mai 2003 à Dakar. Il avait pour but de développer les connaissances et compétences nécessaires aux cadres de FAWE pour planifier, organiser, exécuter et évaluer des séances de formation pour l’intégration de la santé reproductive des adolescents(es) dans les programmes de l’organisation. Beaucoup d’autres ateliers ont été organisés dans le cadre de cette collaboration. Mais au delà des travaux réalisés dans le cadre de cette collaboration, c’est la capacité qu’à le CEFA de gérer un projet d’envergure sous régionale et dont les résultats ont été très appréciés.

COLLABORATION AVEC SFPS

Dans le cadre du Projet “Santé Familiale et Prévention du Sida en Afrique Occidentale et Centrale” (SFPS), financé par l’USAID, le CEFA a exécuté de 1997 à 2000, un important volet de formation en communication interpersonnelle et counselling ; en technologie de la contraception ; en pratique de prévention de l’infection ; en compétences de formation clinique et assure leur supervision formative sur les sites dans les quatre pays prioritaires du projet (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire et Togo). Dans le cadre de ce projet le CEFA a déjà organisé 17 cours sur la communication interpersonnelle et counselling qui ont été suivis par 250 participants. Dans le cadre de ce projet, le CEFA a eu à renforcer les compétences du personnel de Santé en Communication Interpersonnelle et Counseling en matière de VIH/SIDA, la prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), l’élaboration et la dissémination des Politiques, Normes et Procédures en matière de santé de la reproduction au Burkina Faso et au Togo.

Le CEFA a également exercé des services de renforcement dans le cadre de ce projet des capacités institutionnelles des organisations Africaines impliquées dans son exécution. Il s’agit de : l’atelier théâtre du Burkina Faso, l’Ecole Nationale Supérieure de l’Enseignement Appliqué (ENSEA) de Côte d’Ivoire et l’Institut de Recherche et d’Etudes des Sciences du Comportement (IRESCO) au Cameroun.